la FM en chansonsAvec la première partie, le conte musical « les enfants de Sybèle », les enfants commencent à apprendre le solfège en prenant l’habitude de chanter. Cette pratique vocale sera mise en valeur par la production d’un spectacle de Noël.
Les lectures en clé de Fa et clé de Sol commencent en douceur : une seule nouvelle note par leçon, mais vraiment intégrée. La lecture de notes doit rester légère et naturelle.
L’apprentissage des notes et des rythmes est concrétisé par leur repérage dans les partitions des chansons travaillées ; certaines de ces partitions sont arrangées pour permettre une lecture plus aisée aux enfants.
La seconde partie est dans le même esprit : les découvertes sensorielles précèdent les acquisitions tangibles. Les professeurs auront soin de ne jamais omettre le temps d’imitation par lequel débutent les leçons de rythme et d’audition : l’imitation permet aux enfants de « fixer » correctement les cellules rythmiques et les mouvements mélodiques.
Un déchiffrage chanté sur le mode travaillé en imitations et en dictées, et une invention personnelle des enfants sur ce mode termineront chacune des séquences mélodiques. Avec certains de ces solfèges chantés, les enfants auront le plaisir de retrouver des thèmes de Sybèle… cette fois sur le nom des notes ; ils pourront ainsi mesurer leurs progrès.


Les dictées, tant mélodiques que rythmiques sont de formes différentes afin de ne pas lasser les élèves, mais au contraire leur proposer différents jeux de devinettes. On ne les omettra pas non plus car elles sont indispensable à la maîtrise du déchiffrage autant que les imitations : on ne peut déchiffrer que ce qu’on est capable de reconnaître, et on ne peut reconnaître que ce qu’on est capable d’imiter… L’improvisation permettant ensuite de jouer avec tous ces éléments et ainsi de se les approprier.
Les mouvements de relaxation proposés à la fin du cahier du professeur sont des moments d’éveil permettant le retour à l’attention. En cela, loin de faire perdre du temps, la relaxation en fera gagner en offrant aux élèves de meilleures conditions d’apprentissage.